Rechercher
  • Brigitte Fils

Une nouvelle façon de récompenser vos salariés …

et pour l’Employeur, une belle façon de ne pas trop payer à l'Etat.

Comme vous le savez déjà, depuis le 1erjanvier 2018, l’Employeur a la possibilité de proposer à ses employés des alternatives aux salaires. Voici une alternative supplémentaire, la « Prime bénéficiaire ».


Si l’Employeur fait des bénéfices, il peut récompenser ses employés (par contre pas les dirigeants).


C’est simple à mettre en place et la fiscalité est très avantageuse.


Attention il s’agit d’une prime collective, ce qui veut dire que tous les salariés doivent en bénéficier (avec possibilité de certaines dérogations).


Ce qui ne veut pas dire que vous ne pouvez pas récompenser certaines personnes plus que d’autres.


Comment faire ?


Soit vous optez pour un montant fixe, que l’Employeur décide lui-même. Soit un pourcentage du salaire brut. L’Employeur est libre également de décider du type de prime qui peut être identique ou catégorisée.


Pour la prime bénéficiaire unique, les salariés touchent tous le même montant ou le même pourcentage de leur salaire brut.


Si vous décidez d’une prime bénéficiaire catégorisée, alors vous pouvez décider du montant suivant un ou plusieurs des 6 critères : l’ancienneté – la catégorie (grade) – la fonction – le niveau barémique – le niveau de rémunération – le niveau de formation.


C’est une façon géniale de récompenser vos salariés, d’avoir de la reconnaissance et de les encourager à continuer à vous aider à progresser dans l’entreprise.


Et du côté fiscal, pour l’Employeur, c’est très avantageux. L’Employeur ne paie pas de cotisation sociale et la prime ne constitue pas une dépense déductible (contrairement au bonus salarial). Et pour le salarié, la cotisation de solidarité est limitée à 13,07%.


Alors, pourquoi ne pas essayer ?


fbServices toujours là pour vous aider

27 vues
  • LinkedIn

Create by Wallcom